Comme le dernier billet a généré beaucoup de commentaires, et que le signal figurinistique est plat de ce côté ci de l'interface, j'envisage de transformer ce blog en café littéraire de gare.

Donc je viens de finir le tome 1 de l'intégrale de Kane, de Karl Edward Wagner. Premier de trois qui vient de sortir chez Denoël.

Kane_1

L'intégrale est annoncée avec en tout trois romans, quinze nouvelles et deux poèmes. Ici on a deux romans : La Pierre de Sang (Bloodstone) et la Croisade des Ténèbres (Drak Crusade).

Ca date des années 70-80, mais ça m'avait échappé à l'époque (sans doute pas encore traduit).

Bon, c'est de la bonne vieille fantasy primaire. L'univers ne vous fera pas suffoquer par son originalité. Il y a beaucoup d'action, de sang, de batailles. Kane est un héros désabusé qui fait penser à Conan par certains côtés, et pas du tout par d'autres. C'est une sorte de mortel immortel taciturne en quête de distractions. Sa caractéristique la plus frappante après deux romans est d'être toujours dans le "mauvais camp".

Le truc est suffisamment original, bien charpenté, rapide et bien écrit (et traduit) pour se laisser lire avec un certain plaisir, et finir. Même si je n'irai pas jusqu'à lire les deux tomes suivants.

(à ne pas confondre avec Solomon Kane le Puritain en Afrique, de Robert Howard)

Tiens que diriez-vous de billets décrivant nos cycles de fantasy préférés ? Une sorte de défi blogofantasyque ?