Soirée remplissage de mes vieux pots avec des mélanges spéciaux de lasure.

A la petite cuillère !

pots2

En arrière plan, l'engin magique qui a aidé mes poignets débiles à ouvrir mon pot de mélange spécial (tout en défonçant le couvercle)

J'ai même rempli un pot de bleu - non testé - fait à partir de bleu nuit, vert lavande et chêne rustique.

Il faut que je me procure un pot de bois tirant sur le rouge et un de noir si ça existe, et j'aurai assez d'ingrédients pour faire un peu tout.

J'ai conscience que ce truc commence à me revenir finalement assez cher, avec tous les pots de lasure - même bon marché - que je commence à avoir, mais toutes ces expériences m'amusent énormément, et j'ai toujours aimé le fait de détourner des produits faits pour autre chose. Et puis je pourrai passer du produit aux copains qui veulent essayer.

J'ai expérimenté aussi sur une figurine la différence entre (1) mon mélange spécial éclairci avec de la lasure transparente et (2) mon mélange dilué avec de l'eau. Bien que ça ne soit pas aussi flagrant que je l'imaginais, la seconde formule crée bien des contrastes prononcés dans les creux (où d'ailleurs la totalité du produit finit : ça se voit bien au fait que les surfaces planes ne sont pas brillantes). Par contre la première est plus jolie pour créer des dégradés, l'effet lasure en somme. Je me demande s'il ne faudrait pas faire les deux pour un résultat optimum... mais ça devient de plus en plus compliqué.

Photos demain si j'ai le courage.

Sinon j'ai essayé d'ouvrir un pot de "skull white" avec couvercle à visser, et presque aussi vieux que les autres pots et... pas moyen de le débloquer : j'ai du utiliser l'engin magique.. le contenu était tout sec (ou presque : consistance mélasse). Et le pot ne contient que 12 ml au lieu de 17,5... J'avoue que je ne sais même pas comment sont les pots Citadel au juste aujourd'hui.