Je mets dans ce billet en un seul endroit ce que j'ai pu apprendre et essayer jusqu'ici sur la lasure. J'essaierai de le maintenir à jour.

*** DEBUT EDIT mai 2009

A propos de mise à jour. La science ayant progressé depuis que j'ai écrit ce qui suit, voici l'état de l'art de toutes ces recherches, testé et adopté par d'autres personnes.

A force de faire des expériences on est arrivé très très loin de l'initial trempage et secouage du truc qui pue et attaque le cerveau, mais ça reste de la lasure.

Vous avez besoin d'un pot de lasure, et d'un seul. Prenez la transparente, et prenez la à l'eau. Vous pourrez lui mélanger de la peinture, de l'encre, enfin ce que vous voulez d'acrylique. Appliquez là au pinceau, là où vous voulez sur la figurine. Vous aurez l'effet lasure, mais de la couleur que vous voulez. Vous pourrez faire vos tests en faisant varier trois paramètres : la teinte de ce que vous ajoutez, sa concentration, et éventuellement la dilution du produit avec un peu d'eau, ou de magic wash.

En mettant les mélanges qui marchent dans vos pots vous aurez même vos lasures toutes prêtes.

*** FIN EDIT mai 2009

skel2

Lasure à l'eau ou lasure qui pue

La lasure classique (et le quickshade) dégage des composés organiques volatils suspectés d'effets sur la santé (en tout cas une utilisation prolongée me donne parfois mal au crâne). Donc obligation de travailler fenêtre ouverte si vous ne voulez pas attraper un cancer de la prostate (pour paraphraser mon maître Benoit)

Si on l'emploie autrement en plongeon, avec coton tige ou papier absorbant pour enlever l'excès, on doit avoir un solvant type white spirit pour nettoyer les pinceaux => un truc de plus qui pue.

En plus les temps de séchage sont longs. Une nuit minimum.

Avec la lasure à l'eau on élimine tous ses problèmes. Utilisation d'eau comme solvant (comme pour la peinture acrylique), travail sans odeur. Pour peu qu'on la conditionne dans des pots de peinture et qu'on l'applique au pinceau, on a la même utilisation et le même temps de séchage qu'un lavis conventionnel.

De plus on peut la mélanger avec la peinture acrylique, et utiliser une palette humide pour conserver les mélanges.

skel2

Plongeon or not plongeon ?

La méthode historique (magic dip en anglais) consiste à plonger la figurine dans le pot et à la retirer lasurée. Certes, c'est pittoresque, mais on doit en fait secouer la figurine comme un malade pour enlever l'excédent (bonjour les projections). Certains utilisent une essoreuse à salade (!). Ensuite il faut éponger les dépôts (pâtés) qui se forment forcément à certains endroits indésirables. Bref est-ce vraiment si rapide ?

La méthode du plongeon entraîne du gaspillage, ce qui est problématique surtout avec le quickshade.

Certains l'appliquent avec un gros pinceau brosse. J'utilise un gros pinceau mais point trop. Avec un peu d'expérience on en met juste assez, et il en coule très peu sur le socle. On s'épargne la phase pourtant pittoresque du secouage. J'utilise la pointe du même pinceau, séché, pour drainer les excédents indésirables (pâtés) qui se forment. Cette phase est indispensable si on veut un résultat correct.

L'application avec un pinceau suffisamment précis permet de mettre plusieurs types de lasure sur une même figurine, à bref intervalles, selon la couleur de la zone à ombrer ou l'effet désiré sur cette zone.

skel2

Brillant et vernis

La lasure si elle n'est pas trop diluée dans du solvant (eau, white spirit) apporte une couche protectrice à la figurine.

Elle apporte un effet brillant considéré comme indésirable par la plupart des gens. Une couche de vernis mat est donc nécessaire pour enlever cet effet.

J'utilise du vernis mat de marque grande surface de bricolage, en bombe

En fait j'ai l'habitude de vernir généreusement en vernis brillant, puis de terminer avec une couche de vernis mat pour enlever le brillant. L'utilisation de la lasure m'épargne l'étape du vernis brillant.

skel2

Dilution et éclaircissement

Il y a deux manières de diluer la lasure :

  • avec le solvant (eau dans mon cas), cela rend le produit plus liquide. Il couvre donc moins la figurine et ne reste que dans les creux (selon la dilution).

  • avec de la lasure incolore (oui, ça se vend), cela rend la couleur plus claire mais ne change pas le taux d'occupation du produits. Ca sert à ombrer des couleurs plus claires, ou des surfaces où l'on veut moins de contraste.

Ne pas mélanger lasure à eau et lasure à solvant, sinon blobs.

skel2

Quelle sous-couche

La lasure blanche, c'est bien pour la clarté des couleurs, mais c'est pénible car quand on applique la couche de base, il reste toujours des taches blanches dans les creux, et ça se voit. En plus on a du mal à couvrir le blanc avec une seule couche.

La sous-couche grise, c'est déjà moins problématique

La sous-couche noire c'est trop sombre.

La sous-couche noire suivie d'un brossage en blanc offre la clarté et limite le problème des taches blanches puisque les creux, là où on oublie de peindre, sont noirs.

Enfin, une sous-couche de la couleur de l'uniforme, c'est le pied.

Technique

Après la sous-couche, poser des "aplats" (donc une couche de peinture sans effet.

Il parait qu'un travail d'aplats impeccable est nécessaire. Pas d'accord. On peut saloper les dessous et les coins que la lasure va recouvrir. Mais il ne faut pas saloper n'importe où.

skel2

On passe la lasure qui crée les combrages.

On repasse au pinceau éventuellement quelque détails.

La lasure peut être également la technique idéale pour terminer une figurine prépeinte trop plate.

skel2

 

Quelle lasure pour quelle couleur ?

La lasure conventionnelle couleur bois (chêne quelque-chose) est le meilleur compromis. Elle fonctionne bien sur tous les bruns, beiges, marrons, etc.

Sur le rouge, l'orange, ça passe aussi.

Sur du vert ou du gris l'effet est « sale ».

Sur du bleu c'est encore pire.

Sur le métal jaune (or) l'effet est impeccable, mais sur le métal blanc, ça rouille.

Selon la couleur générale, l'effet est plus ou moins heureux.

J'ai un vert kaki très foncé (mélange de lasures chêne rustique et vert basque) qui marche très bien pour :

  • tous les verts

  • le gris
  • curieusement, le métal blanc

Pour le bleu, je n'ai pas vraiment trouvé encore.

skel2

Panachage

Idée très simple : passer une lasure diférente sur différentes parties de la figurine. Par exemple, une lasure kaki sombre pour les uniformes verts et une lasure chêne rustique pour les cuirs et fusils. Ou encore une lasure kaki sombre pour la cotte de maille et une lasure chêne rustique sur les dorures.

skel2

Pots préparés

Récupérer des vieux pots de peinture et y mettre ses lasures et ses mélanges de lasure. Du coup la lasure se banalise complètement et devient aussi facile à utiliser que la peinture.

skel2

Mes pots pour l'instant :

  • chêne rustique pour tous les bruns et métaux dorés

  • chêne rustique éclairci à l'incolore pour les beiges très clairs

  • chêne moyen pour la peau : couleur plus chaude et moins foncée

  • kaki très foncé pour tous les verts foncés et le métal blanc

  • kaki très foncé éclairci à l'incolore pour les verts plus clairs

  • incolore pour improviser des lavis avec de la peinture

  • tentative de lasure pour le bleu, mais pas concluante

Comparaison avec d'autres techniques

Le lavis et le magic wash : je n'ai pas eu un résultat aussi beau et continu qu'avec la lasure, sans auréole. La lasure a marché du premier coup, et le magic wash, je n'ai pas insisté. C'est peut-être un coup de chance.

Le quickshade : ça ressemble à de la lasure, ça a l'odeur de la lasure (à solvants). J'en ai même mis sur du bois, et je suis à peu près sûr qu'on pourrait l'utiliser pour peindre ses volets. Par contre c'est directement à la teinte et la dilution idéales.

skel2

Les encres Vallejo/Prince August : la lasure est infiniment mieux.

Les encres Games Workshop/Citadel : pas essayé.

Le médium acrylique : pas essayé.

Une piste

Utiliser la lasure incolore + un peu de peinture acrylique pour se préparer de la lasure à la couleur qu'on veut. En fait j'ai même commencé à tester, pour du rouge foncé notamment, et ça marche au poil. Après il est sans doute préférable d'utiliser à la base de la peinture aux pigments très fins, comme la peinture pour aérographe par exemple.

Le 15mm

Pas encore essayé.

Finalité

Quelle est l'intérêt par rapport à un coffrets d'encres par exemple ? D'abord le prix, mais qui ne se justifie que pour des grosses quantités de peinture, car l'investissement initial en lasure est assez important. Ensuite surtout, ça m'amuse beaucoup ces expériences.

Sinon ce n'est pas une technique miracle : il faut faire quelques essais, et surtout pratiquer, mais les gains de temps peuvent être énormes.