Major Dundee (Sam Peckinpah, 1965)

Pilosité : bof - Point de vue : Nord - Années : 1864-65

md1


Après The Undefeated (et Vera Cruz), il fallait voir cet autre film qui se passe au Mexique et où les américains mettent la pâtée aux troupes du Second Empire. Major Dundee est joué par Charlton Heston (ils ont trouvé encore plus antipathique que John Wayne) qui prend la tête d'une expédition composée de quelques réguliers nordistes, de prisonniers sudistes, de noirs, de manchots, d'ivrognes, de prédicateurs, etc. pour aller pourchasser des apaches au Mexique. Le milieu du film est complètement bordélique avec de grosses ellipses (le héros se retrouve barbu d'une scène à l'autre) mais étrangement, ça reste intéressant. Des batailles, mais contre des apaches et des français.

md2

Ca m'a surtout donné envie de revoir la Horde sauvage.

Grey Knight (George Hickenlooper, 1993)

Pilosité : mouais - Point de vue : Nord - Années : 1863

gk



Tennesse, 1863, une patrouille improbable est envoyée en mission pour arrêter des ennemis qui crucifient les soldats tête en bas. C'est une histoire de possession démoniaque, du vaudou chez les tuniques bleues et grises.

Un film à faibles moyens, mais même en cherchant bien, je ne trouve rien de bon ni d'intéressant dans ce film, à part peut-être... - je vais spoiler : de toutes façons, ne regardez pas ce film ! - ...à part quand ils fondent l'argenterie pour couler des balles (et des lames de sabre, si si, et en rase campagne). Ca m'a fait rire car un autre nanar, plus récent, leur a repompé l'idée.

How the West was won (La conquête de l'Ouest, John Ford & Henry Hathaway, George Marshall, 1962)

Pilosité : ah ah ! - Point de vue : Nord - Années : 1862

Fresque historique à casting lourdingue, voix off romplonplon, et kilomètres de toiles peintes, où on suit une famille sur plusieurs générations. En dehors de quelques scènes de bravoure, c'est presque aussi chiant que le Hobbit. Mais il y avait Shiloh au milieu, donc il fallait le voir.

En fait de Shiloh il y a une grosse batterie qui tire dans la nuit et une scène incroyablement grotesque entre Sherman et Grant, au premier soir de la bataille. Grant ressemble à un nain. Les efforts de John Wayne pour jouer Sherman sont à la hauteur de la barbe de trois jours qu'il s'est laissé pousser pour lui ressembler. Et que font-ils ? Eh bien ils se lamentent qu'on les prenne l'un pour un alcoolique et l'autre pour un fou. Olé !

htwww

Par contre il y a une chouette mais très courte séquence sur l'armée mexicaine quand ils évoquent la guerre de 48.

Gangs of New York (Martin Scorcese, 2002)

Pilosité : moui - Point de vue : Nord - Années : 1863

gony

Grand film de Scorcese et Day-Lewis que vous connaissez déjà. Ca parle de l'immigration, mais les dernières séquences représentent les émeutes de la conscription de New York, en légèrement exagéré (hum les canons de marine qui tirent sur la ville...). J'aime bien les pompiers dans ce film. Ils ont fourni le noyau d'unités militaires, on le sait, mais apparemment, pour faire de la politique, un des moyens était de commencer pompier. D'ailleurs mon général pour la campagne du club est un ancien pompier.


En bonus

Percy Jackson: Sea of Monsters (Percy Jackson la Mer des Monstres, Thor Freudenthal, 2013)

Pilosité : trop jeunes - Point de vue : mytho - Années : 2013

Eh oui, lorsqu'on perd la guerre, ils faut payer tribu à Hadès.

Le cuirassé CSS Birmingham et son équipage de zombies se retrouvent donc dans la mer des monstres, avec un radar de navigation et un canon à plasma. OK, OK, on ne le comptera pas celui-là. Et de trente deux !