Première considération sur la peinture d'armée.

IMG_0432

Un bon moyen d'aller vite en peinture, c'est de peindre les figurines directement sur les socles de destination.

Autant quand les figurines sont en soclage individuel, il n'y a pas de souci, autant pour un soclage multifigurines, ça me paraissait difficile naguère. Moins maniable, pas possible de tourner la figu dans tous les sens. Et puis pas la même prise en main qu'avec mes bouchons en plastique (je les pose sur le goulot d'une bouteille quand je peins).

69221981

Il m'a fallu douze ans de peinture pour commencer à lever ce blocage psychologique.

Alors, quels sont les avantages pour moi par rapport à ma méthode traditionnelle ?
 - je peux faire le flocage minéral avant de peindre (j'y reviendrai)
 - je sous-couche (à la bombe) directement sur socles : pas besoin de patafixer chaque figurine en position verticale pour la bomber
 - j'élimine une autre étape : le collage/patafixage sur un support intermédiaire qui ne sert que le temps de la peinture
 - moins de manutention et gain de temps pendant la peinture : je manipule et peins un socle de 2, 3 ou 4 figurines, et pas une figurine à la fois
 -et peut-être, pas de peinture de détails qui seront invisibles ou presque une fois que les figurines seront soclées en position définitive (coincé entre deux figurines)

Et puis, psychologiquement, en peignant des socles je suis plus proche de mon objectif de peindre une armée qu'en peignant des figurines

Reste que mon blocage demeure pour les socles denses à six figurines que je prévois de faire pour l'infanterie. Il y aura forcément des endroits inaccessibles. A voir...