J'ai jusqu'au 23 août pour livrer les paras : premier test de peinture.

0

1

C'est la première fois que je peins du camouflage. Pour 'instant j'hésite entre c'est nul et c'est pas mal.

En parallèle j'entame la cavalerie sécession.

2

Deux commandes sont parties, chez Essex et chez Peter Pig, pour compléter l'infanterie et l'artillerie.

--

Ce produit aurait pu être utilié avant le tournage de Gettysburgh, pour Stuart et sa ridicule postiche, par exemple. La recette existe peut-être encore quelque part.

beard_generator

 

Keegan écrit dans son bouquin :

 

« Quelle qu’ait été sa forme, mais toujours assez fournie pour cacher la bouche et le menton, la pilosité faciale donnait à presque tous les soldats du conflit, sauf les plus jeunes, une apparence sévère de prédicateur qui convenait peut-être à des hommes qui se battaient au nom de principes. »

Remarque à la con, vous ne trouvez pas ? Ca ne va pas nous mener bien loin, en tout cas...

Juste avant, il attribue la mode de la barbe aux retours de la guerre de Crimée. D'après ce que je vois ailleurs : ça aurait commencé un peu avant.

En cherchant sur le net, certains attribuent ça aux retours des révolutions de 1848 (le port de la barbe serait une forme de conservatisme ? Ou alors ils avaient fait le voeu de ne pas se raser tant qu'ils ne seraient pas libres ?), ou encore à une réaction contre le fémisnisme naissant aux Etats-Unis : la barbe contre le vote féminin, qu'on aurait laissé tomber quand les femmes autaient eu le droit de vote. Ah OK...

En attendant, je vais scruter mes figurines de plus près.