Dernier billet sur Cannes, les jeux auxquels j'ai pu jouer, sur le salon, le matin ou en nocturne.

Black Powder qui, malgré sa présentation rébarbative, m'a convaincu... comme règle 15mm.

a00

(où l'on voit le Tsar improviser en faisant semblant de compulser le bouquin incompulsable)

Les Britanniques se font complètement surprendre en colonne de marche par les Zoulous. Ils s'en sortiront on ne sait comment.

a01

a02

Les Rois du Green bien sûr. Ici les Romains ont percé et s'enfuient de l'autre côté. Mais ça n'arrive plus, maintenant que j'ai supprimé les attaques au moral.

a03

Space Dreadnoughts. Nos trois vaisseaux sont alignés, nous avons défini une stratégie digne de Nelson et nous nous apprêtons à massacrer nos adversaires (je vais atomiser Greg). Je regrette de ne pas avoir pu faire plus de parties.

a04

Tactique. J'ai pu faire trois parties.

a06

Je suis très convaincu, mais je l'étais déjà avant de venir en fait.

a14du

Aaah si ma religion ne me l'interdisait pas...

a16du

Mordheim. Bon d'accord, je n'ai pas joué à tout ce que je montre.

a13

Song of Blades and Heroes. Je n'étais pas très convaincu. Je ne le suis toujours pas. C'est sans doute pour ça que ça n'a pas convaincu les autres.

a07

Space Hulk.

a08

a09

(un petit coup de vernis mat sur les couloirs, non ?)

Savane, ici avec un invité de marque, même s'il ne peint pas beaucoup de figurines. Très amusant. J'ai gagné ma première partie, mais perdu la seconde. Sûrement une punition envoyée par le dieu des primates pour avoir envoyé le singe se faire bouloter par le crocodile.

a15

Encore Black Powder.

a10

Star Wars Minis et Blood Bowl.

a17

On voit Laurent  BTL sur toutes les photos. Certes, il a joué à tout mais ça ne suffit pas, comme explication. Il doit avoir un pouvoir spécial pour attirer les objectifs. En fait, je pense que cette impression de ne jouer qu'entre nous vient de ce que c'est quand il y avait peu de gens qu'on avait le temps de prendre des photos, sans compter qu'on est plus à l'aise et moins occupé pour prendre en photo des amis que des inconnus, voire des enfants. Par exemple, même si ça n'apparait pas ici, Lionel l'amiral de l'empire a fait jouer infatigablement des dizaines et des dizaines de gens, aidé le week-end par son frangin et le jedi en mousse.

Et pour finir un Space Hulk dimanche soir. Pétant la forme après quasi 9 heures de démo non stop.

a11

Normalement PKP devait me faire jouer quand il aurait fini de peindre sa boite. Heureusement que d'autres peignent, eux !!

Voilà c'est tout. Je reviens avec 4 marius seulement, cadeaux (et aussi un Dobble, un Small World, des bourses pour tirer les dés à Charge Ô Guerrier et une tour à dés démontable non furtive), donc tout va bien du côté des marius.