J'écris ce billet rapidement et en anticipation vendredi midi pour notre rendez-vous de dimanche 16 heures. Entre les déplacements boulot et les week-ends famille, pas d'avancement en fait.

J'ai juste continué Toil & Trouble (voir billet précédent). Le début du livre raconte les expéditions d'avant la rivière rouge et notamment la colonisation de la rivière rouge en 1812 par des imigrants écossais (victimes des clearances) recasés là par lord Selkirk, un philanthrope qui avait créé plusieurs colonies de ce type et qui achète des terres dans le bas de la rivière rouge à la Hudson Bay Company. Cette implantation va créer quelques troubles, en fait entre les deux compagnies qui exploitent ce territoire : les Hudson Bay et North Western companies. Selkirk embauche comme colons militaires des Suisses, vétérans de la guerre anglo-américaine de 1812 pour protéger la colonie. Les deux compagnies vont ensuite fusionner en 1821 et la colonie va revenir à la Hudson en 1834. Un vapeur nommé Selkirk est en service sur la rivière rouge en 1870. En tout cas, les colonies anglophones étant principalement peuplées d'Ecossais (avec une bonne proportion provenant des Orcades), cela peut expliquer le faible soutien reçu par les Orangistes de la population locale.

Le livre evoque également les inquiétudes face à l'expansionisme étasunien à partir des années 1840 (le Minnesota est établi en 1849). Des plans militaires de défense sont faits qui tiennent comme acquise la loyauté des Métis. Des garnisons sont envoyées par deux fois (qui passent par la baie d'Hudson) mais ne restent pas longtemps. Les tentatives d'installer des "colons militaires" ne sont pas couronnées de succès.

Sinon, truc "rigolo" trouvé par hasard : la Hudson Bay Company, une compagnie privée qui gouvernait un territoire immense (le genre de cauchemar altermondialiste qu'on croirait ne trouver que dans des romans de SF pessimistes) existe encore. La chaine de magasins La Baie au Canada en sont l'émanation. wikipedia donne a lliste de ses gouverneurs de 1670 à nos jours http://en.wikipedia.org/wiki/Hudson's_Bay_Company

Je "raconterai" la fin du livre et le raid Fénien de 1871 la prochaine fois quand j'aurai bouclé le livre. Mais je suis malheureusement parti sur le capitaine Alatriste avant d'avoir complètement fini Toil & Trouble. Plus facile à lire dans les trransports.

J'ai aussi reçu des figurines de ces voleurs de Foundry avec leur taux de conversion, chères malgré les -20% de fin novembre. J'essaierai de faire une évaluation de projet Rivière Rouge en marius. C'est déjà au bas mot 200. Burp.

Et puis on a avancé sur les uniformes, avec l'aide de Siaba.

Rendez-vous chez le Tsar pour voir s'il a avancé.